En vieillissant, les os perdent en densité et deviennent plus fragiles. Résultat des courses: fractures et ostéoporose. Pas de panic avec ces 4 conseils pour conserver une ossature au top le plus longtemps possible.

Le calcium

Mais pas avec du lait de vache! Il peut provoquer des intolérances car le lactase, l’enzyme qui permet de digérer le lait, diminue voire disparait à l’âge adulte.
Ce qu’il vous faut: du sésame, beaucoup plus riche en calcium que le lait de vache, des légumes verts (chou, épinard, kale, brocoli), des oléagineux (amandes, noisettes, noix), des fruits secs (figues sèches, abricots secs), des céréales (avoine, blé), du soja, des algues.

Vive la vitamine D

C’est grâce à elle que le calcium se fixe sur les os. Pour vous faire une cure de vitamine D, filez au soleil: 15 à 30 min d’exposition au soleil pour faire le plein (visage, mains et avant-bras). Sinon, misez sur les poissons gras (saumon, hareng, anchois, sardines, maquereaux) ou les compléments alimentaires à base de vitamine D3.

Move your body !

Pour être solides, les os ont besoin d’être stimulés et donc bougés! Un entrainement régulier permet de gagner en densité et en résistance aux chocs. Le must: la musculation, la course ou le volley-ball. L’exercice physique provoque un phénomène électrique qui permet au calcium de se fixer aux os, et plus spécifiquement là où ils ont besoin de se solidifier. C’est le phénomène de “mécanotransduction”.

Le juste équilibre

On n’y pense pas forcément, mais l’équilibre acido-basique est essentiel. Une alimentation trop acide peut affaiblir la masse osseuse, car elle oblige l’organisme à puiser des minéraux dans les os, les dents et les muscles pour neutraliser l’excès d’acide. Favorisez donc les aliments alcalinisants, comme les fruits et légumes, et limitez les aliments acidifiants comme les protéines animales, les farines blanches ou les sucreries.

No Comments