Dans le Nord du Mozambique, il est fréquent de croiser dans les rues des femmes avec un masque blanc sur le visage. Ce masque naturel blanc s’appelle mussiro ou n’siro.

Le pourquoi de ce masque a évolué avec le temps et semble maintenant être tout simplement un soin de beauté naturel mais selon les “Anciens” ce masque avait autrefois une signification sur le statut des femmes au Mozambique (vierge, mariée…)

Il est toutefois bon de rendre hommage aux femmes mozambicaines à travers ce qui semble être pour elles une des plus belles marques de leur pays!

La province de Nampula est traditionnellement appelée la terre de “muthiana orera”, ou simplement “des jolies femmes”. Les femmes de cette région ont une technique qui leur est propre : elles prennent soin dès le plus jeune âge de leur peau, utilisant une plante appelée olax, une plante préservée qui sert aussi à soigner différentes maladies dans certaines communautés, et qui peut aussi servir en décoration.

Pour préparer cette pâte blanche, elles prennent un morceau de bois qu’elles frottent énergiquement sur une pierre en ajoutant un peu d’eau pour faciliter le travail. Quand cette pâte blanche naturelle est suffisante, elles prennent un petit bout de bois transformé en pinceau et avec attention commencent à étaler cette pâte avec un rituel précis. Il est de coutume de poser ce masque le matin et de le garder jusqu’au coucher. En séchant il devient de plus en plus blanc. Apres l’avoir retiré, vous avez une belle peau de bébé 😉

Les femmes du nord du Mozambique perpétuent cette belle tradition et ont l’habitude de faire une fois par mois ce rituel de beauté.

 

 

No Comments