Il fait froid donc on a envie de chaud. Sauf que vous savez qu’il est important de manger du cru. Le cru permet de conserver nutriments, vitamines et minéraux. En gros, tout ce dont on a besoin en hiver, pour lutter contre le froid et le manque de lumière.

Du cru sans avoir froid
Manger chaud quand on a froid, ça parait logique. C’est même très bon pour la santé, c’est la médecine chinoise qui le dit. En fait, manger froid si l’on a froid, c’est prendre le risque de mal digérer.

Mais qui dit cru ne dit pas glaçons. Pour être considérés comme crus, les aliments doivent simplement ne pas être cuits au-delà de 42°C (la température à partir de laquelle la plupart des enzymes et des vitamines disparaissent). Il est donc totalement possible de manger des plats crus et chauds, comme des soupes crues ou mi-crues mi-cuites. On peut aussi réchauffer des aliments au déshydratateur ou à la casserole à feu doux, en mélangeant régulièrement.
Si l’on n’a pas de thermomètre, l’astuce toute bête, c’est de toucher. 42°C équivaut à la température d’un bon bain chaud. On doit donc pouvoir y tremper son doigt sans se brûler.

Mieux qu’un plaid
Ensuite, mettez els bons ingrédients dans vos préparations crues (soupes, salades, smoothies): les céréales, surtout l’avoine, et certaines épices, comme le gingembre, le clou de girofle ou le cardamome font vraiment l’effet d’un gros plaid. Ajoutez à vos plats crus ou cuits quelques graines germées ou des légumes fermentés. Consommez fruits et légumes à température ambiante.

Usez et abusez de tisanes ou d’infusions de plantes, très efficaces pour se réchauffer et lutter contre les petits maux de l’hiver.

No Comments