Nous vivons une époque compliquée avec des enjeux politiques, éthiques, climatiques sans précédent. Dans la plupart des domaines, les limites entre le bien et le mal, entre l’ici et l’ailleurs, entre l’intérieur et l’extérieur, s’estompent. Nous sommes de plus en plus dans l’interdépendance des choses et des intérêts. Mais petit à petit aussi, nous prenons conscience que le bonheur dépend plus de notre sérénité intérieure que de notre organisation extérieure. Cette idée signifie que la façon dont on fait les choses est plus importante que les choses que l’on fait. Seules exigences requises pour cela : un coeur ouvert et un esprit curieux!

Notre travail consiste donc à découvrir ce qui nous tient le plus à coeur et à en faire le principe majeur de nos différentes vies, professionnelle, amoureuse, mais aussi dans nos habitudes de consommation. C’est tout simple mais parfois compliqué à tenir…

Souvent nous savons ce qui est essentiel et bon pour nous : l’amour, la gratitude, le sentiment d’être relié… mais nous oublions parfois de l’emporter avec nous dans notre quotidien! Il est facile sur son tapis de yoga de souhaiter le bonheur à tous les êtres. Mais lorsque vous vous retrouvez au volant de votre voiture coincée dans un embouteillage, difficile de ne pas pester contre la terre entière! Et bien maintenant refusez de n’être vous-même que pendant les périodes de pause ! Conservez cette beauté intérieure à tous instants et restez dans cette humanité qui vous nourrit et vous construit.

On ne fait pas de pause dans le métier d’être humain ! Vivons-le en permanence!

Namaste.

No Comments