Cette semaine, une élève venue de France m’a demandé de revenir sur la respiration Ujayi et de la travailler avec elle. J’en profite donc pour partager avec vous ces quelques notions ou rappels de notions 😉

Le mot “ujayi” vient du sanskrit et signifie “victorieux”. Il s’agit donc d’une respiration victorieuse. C’est celle que nous allons utiliser pour de nombreux asanas. Il est donc important de la connaitre et la maitriser.

Elle consiste à respirer par les narines en “bloquant l’avant du cou”, entrainant ainsi une obturation partielle de la glotte, produisant un bruissement tel un ronflement silencieux. Elle permet d’augmenter notre capacité pulmonaire -et en conséquence notre endurance, notre énergie et même notre enthousiasme-, mais a aussi un effet simultané sur notre mental. En effet, elle nous amène spontanément dans le moment présent dans un espace méditatif hors du stress.

Comment pratiquer ?

Assis en tailleur, le dos bien droit, prenez 1 ou 2 respirations normales par le nez. Puis en coinçant l’air dans votre gorge, prenez une longue inspiration Ujayi et une longue expiration Ujayi en pensant à un ronflement silencieux. Au début cette respiration sera légèrement bruyante mais à la longue elle deviendra puissante et silencieuse. A chaque expiration, prenez soin de bien pousser l’air hors de vous par le bas de l’estomac, ce qui produira une plus grande inspiration suivante.

D’inspiration en inspiration, votre Ujayi deviendra plus longue et votre mental plus méditatif.

Ujayi au quotidien

C’est un puissant pranayama et peut se pratiquer à tout moment : devant votre ordinateur pour oxygéner votre corps, dans votre voiture, en faisant la queue au supermarché… Elle vous permettra alors de vous recentrer et relâcher les tensions de la journée.

Elle est aussi très efficace dans les petits moments de dépression, de stress, colère ou tristesse.

A utiliser sans modération, juste pour se faire du bien;-)

 

No Comments